CP – Précarité menstruelle

Depuis la nuit des temps, les femmes ont leurs règles. Si la machine publicitaires a complètement banalisé les menstruations, elles restent néanmoins, sociologiquement, un sujet tabou, imposé à toutes les femmes, quel que soit leur âge, leur origine ethnique ou leur milieu social. Or, les menstruations font partie de la vie de plus de 4 milliards d’êtres humains, ayant des chances très inégales de pouvoir gérer ce flux menstruel. Considérées comme relevant strictement de la responsabilité des principales concernées, les règles affectent le tiers de la vie d’une femme, trois à 7 jours par mois. Il s’agit donc là d’un véritable enjeu de santé publique.

Un premier pas

Les protections hygiéniques (tampons, serviettes hygiéniques et coupes menstruelles) sont incontestablement des biens de première nécessité. Leur utilisation n’est tout simplement pas optionnelle. Fin 2017, la Belgique a pris comme mesure de baisser la TVA sur les produits périodiques de 21 à 6 %. Cette baisse faisant de facto entrer les protections hygiéniques dans la gamme des biens de première nécessité. Cette baisse de la TVA a effectivement entraîné une diminution des prix de ces protections de 15 % en moyenne. Anodin ? La suppression de la taxe représente une économie considérable pour les femmes. Environ 50 euros par an, soit près de 2.000 euros sur une vie. La lutte pour la gratuité

En Ecosse, les protections hygiéniques seront bientôt gratuites ; elles seront fournies gratuitement aux 395 000 élèves et étudiantes du pays. Le cout de cette mesure ? 6,4 millions d’euros. Selon l’association Plan International UK, des milliers de jeunes femmes britanniques manquent régulièrement l’école car elles n’ont pas les moyens de se procurer des protections périodiques. Une sur dix doit utiliser des protections de fortune, comme de vieux vêtements ou du papier journal.

Avoir ses règles … dans la rue

Malgré la basse de la TVA, l’achat de protections hygiéniques représente un coût important pour les utilisatrices. Qu’en est-il alors pour les femmes sans-abri ? et les femmes précarisées (très faibles revenus, migrantes, …) ? Leur incapacité à se fournir en produits hygiéniques les amène à recourir aussi à des solutions de fortune avec tous les problèmes médicaux qui en découlent.

Face à ce constat, nous ne pouvons pas rester les bras croisés. Ces femmes ont besoin de nous.

Notre projet : Précarité menstruelle

Notre projet consiste à collecter des protections hygiéniques afin de les distribuer aux plus démunies via les associations liégeoises prenant en charge ce public fragilisé. Concrètement, des personnes peuvent déposer anonymement des tampons et des serviettes hygiéniques dans des boîtes installées dans différents lieux de la région liégeoise (liste à venir) ou auprès d’un des membres du collectif. Cette collecte s’adresse donc tant aux particuliers qu’aux institutions et collectivités de toutes sortes. Nous envisageons de déployer cette collecte sur une quinzaine de jours du 1er au 14 février 2019, et c’est dont sur une date symbolique que se clôturera notre campagne.

Parce que, aujourd’hui, en Belgique, en l’an 2019, il n’est plus acceptable que des femmes aient à choisir entre manger et acheter des protections, nous voulons apporter notre part à ce combat et avons décidé de créer « Précarité menstruelle ».

Pour suivre notre groupe et soutenir notre cause, rendez-vous sur notre page Facebook « Précarité menstruelle BE »

Infos et renseignements : precaritemenstruelle@gmail.com

Contact presse :

Sophie Delhalle, co-fondatrice de « Précarité Menstruelle » – 0485 21 99 35

Contact dépôt :

Dominique Servais, co-fondateur de « Précarité Menstruelle » – d.servais@evechedeliege.be – 0496 66 22 96

Membres de l’équipe :

  • Isabelle Cegielka
  • Anne Van Linthout
  • Annie Denoel
Publicités
Cet article a été publié dans Clin d'oeil, Infos, Solidarité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s