Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, répandu pour vous

À la fin du cycle pascal et avant de reprendre le «temps ordinaire», la liturgie nous propose trois grandes fêtes qui célèbrent notre Dieu : la Pentecôte, fête de l’Esprit Saint, la Trinité qui révèle toute la richesse de Dieu, et la fête du Corps et du Sang du Christ, qui met l’accent sur le Dieu incarné, le Dieu-avec-nous : «Voici que je suis avec vous jusqu’à la fin des temps» (Mt 28, 20).

Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

ASCENSION DU SEIGNEUR

A la fin du temps pascal la fête de l’Ascension marque une nouvelle étape dans la révélation du mystère du Christ. Cette fête est en quelque sorte la transition entre la résurrection du Seigneur et le don de l’Esprit au jour de la Pentecôte, il s’agit donc d’un passage. Avec l’Ascension le Seigneur Jésus inaugure une relation nouvelle avec son Eglise et avec ses disciples. Mais les images sont trompeuses. Surtout lorsque les peintres ont voulu représenter ce mystère en s’appuyant sur la formulation du Credo : « Il monta au ciel ». Nous savons bien que l’image du ciel ne correspond pas à un lieu physique situé au-dessus de nos têtes. Lorsque nous disons « Notre Père qui est aux cieux » nous affirmons en fait la transcendance de Dieu, le fait que cet être unique, nommé Dieu, est radicalement différent, autre, par rapport aux êtres que nous connaissons sur cette terre et qui sont ses créatures. C’est bien parce que le ciel physique est au-dessus de nos têtes, immensément grand et beau, qu’il a été choisi pour désigner la différence divine. Dans ce sens-là le ciel c’est ce qui est propre à Dieu et à lui seul. Le ciel c’est la vie même de Dieu, sa gloire, sa béatitude. En disant cela nous n’enlevons rien à la difficulté de la formule choisie par la tradition pour exprimer la signification de l’Ascension : « Il monta au ciel ».

Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Petite Maxime

« Les hommes ont le devoir d’être mutuellement tolérants, parce qu’ils sont tous faillibles. »                            Charles Dollfus

Publié dans Clin d'oeil, Réflexion | Tagué , | Laisser un commentaire

Notre Père qui est dans la vie

Notre Père qui est dans la vie de tous les Hommes qui cherchent la justice parce qu’ils aiment leurs frères et te servent.

Ton nom est sanctifié par tous ceux qui défendent la vie des pauvres et des humbles qui ont foi et espérance en toi et qui luttent pour le respect de leur dignité.

Que ton règne vienne. Ton règne qui est Liberté et Amour, Fraternité et Justice, Droit et Vérité

Que ta volonté soit faite, toi qui est liberté pour les prisonniers, apaisement des affligés, force pour les torturés, libération et vie pour ceux qui souffrent de la violence

Donne-nous aujourd’hui notre pain de chaque jour, le pain de l’égalité et de la joie, le pain de ta parole et de l’éducation, le pain de la terre et du logement, le pain de la nourriture et de l’assistance médicale.

Pardonne-nous de ne pas savoir partager le pain que Tu nous as donné, pardonne notre manque de foi et de courage, quand, par peur, nous gardons le silence.

Ne nous conduis pas dans la tentation qui nous fait nous conformer aux puissants de ce monde, et qui nous fait croire que nous sommes impuissants à changer quoi que ce soit

Mais délivre-nous du mal qui du fond de nous-mêmes nous invite à garder notre vie pour nous-mêmes quand Toi, tu nous invites à la donner.

Car c’est à Toi qu’appartient le Règne et à personne d’autre qui voudrait l’usurper, le pouvoir et non à une organisation ou un parti, et la gloire, car tu es le seul Dieu et le seul Père pour toujours.

Prière du pasteur Julia Esquivel (Guatémala)

Publié dans Prions un peu ! | Tagué , , | Laisser un commentaire

Se mettre en chemin (5ème dimanche de Pâques)

L’avenir est ouvert

Rappelez-vous les circonstances de votre vie où vous étiez engagés dans une conversation et brusquement vous avez pris conscience que la parole reçue était celle que, sans le savoir, vous attendiez. Réciproquement rappelez-vous les moments où vous preniez conscience que le message que vous vouliez transmettre avait touché juste. On discerne comme une lumière sur le visage de son interlocuteur. Je pense aux enseignants ; il leur faut parfois beaucoup de patience pour expliquer, reprendre, insister afin de rejoindre des esprits dissipés, peu enclins à recevoir la leçon. Il arrive pourtant que, sans qu’on sache pourquoi, l’esprit s’éveille, les yeux s’éclairent, les visages se tendent ; ils sont véritablement présents. Quelle joie pour le professeur à ces instants-là. Ces circonstances privilégiées sont parfois celles où une parole va bouleverser la vie ; je pense à ces moments où un jeune homme, une jeune femme entendent l’autre dire la parole d’amour qui va décider de l’avenir. Le premier « je t’aime » qui entraîne une réponse, manifeste une attente intérieure qui parfois s’ignorait mais qui ouvre un avenir prometteur. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , , | Laisser un commentaire