Le secrétariat est en congé fin janvier !

Pouvez-vous noter que le secrétariat paroissial

sera FERMÉ du jeudi 19 janvier au vendredi 03 février inclus !!!

Merci de votre compréhension. 😉

Publié dans Infos | Tagué , | Laisser un commentaire

Quatrième dimanche du Temps ordinaire – Mt 5, 1-12

L’ÉVANGILE D’AUJOURD’HUI DIT…

Que Jésus nous donne une recette de vrai BONHEUR.

Jésus est venu sur la terre pour nous révéler l’AMOUR du Père pour ses enfants de la terre. En définitive, IL est venu nous apprendre comment vivre heureux sur cette terre en attendant de connaître le BONHEUR éternel que Dieu réserve à ses enfants.

L’ÉVANGILE D’AUJOURD’HUI NOUS DIT… ME DIT…

Que nous possédons le BONHEUR en puissance…

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , | Laisser un commentaire

« Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1, 29-34)

« La Religion baisse, le Christ monte ! » C’était la Une d’un magazine qui faisait il y a quelques années tout un dossier sur Jésus, comme beaucoup de magazines qui continuent encore aujourd’hui à publier quelques pages au moment des fêtes sur  Jésus de Nazareth.  C’est bien que ce Juif, né à Bethléem, a toujours sur l’homme un merveilleux pouvoir de séduction, même si 60 % des Français de plus de 18 ans disent qu’il n’a guère de place dans leur vie. Qui nous dira exactement quel est ce personnage fascinant qui a traversé les siècles sans cesser d’intriguer mais aussi d’être admiré et aimé ? L’Évangile d’aujourd’hui nous donne une réponse, il nous présente : Jésus selon Jean-Baptiste ! Après tout, il était bien placé pour le connaître, en tant que cousin, en tant que pro­phète surtout, illuminé par l’Esprit. Et Jésus vu par Jean-Baptiste, c’est celui qui vient effacer les péchés du monde. Jean-Baptiste met devant nos yeux le Jésus Sauveur, le Jésus de la Rédemption. Or cette Rédemption ne peut se réaliser que si Jésus est à la fois l’Agneau de Dieu immolé pour le monde, et le Fils de Dieu. Autre­ment dit, Jean pointe vraiment sur l’essentiel trop souvent esca­moté : Jésus est cet homme immolé, mais aussi le Fils bien-aimé du Père. Ainsi quand Jean voit s’approcher Jésus, il dit à la foule : Voici l’agneau de Dieu chargé d’effacer les péchés du monde. Et sans nul doute, ces paroles dites à des juifs pouvaient prendre tout à coup un sens merveilleux : Dans la Bible en effet, l’agneau est essentiellement l’animal du sacrifice.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , | Laisser un commentaire

« Repartir par un autre chemin » à la suite des mages

Une remarque d’abord. A ceux qui voudraient voir dans ce récit de l’Epiphanie un reportage précis et détaillé de ce qui s’set passé quelques jours après la naissance de Jésus, une description historique en somme, je dis ATTENTION ! Ce texte n’est pas un reportage mais un enseignement. Ce n’est pas un texte enfantin, non plus, mais une catéchèse d’adultes, ce n’est pas une belle histoire pour les enfants, c’est une histoire pleine de sens pour les plus grands. Je m’explique : Matthieu écrit son évangile 40 ou 50 ans après la mort de Jésus. Il a beaucoup réfléchi sur l’aveuglement de certains pharisiens, de certains prêtres, des scribes du temps de Jésus. Et 40 ans après, c’est pareil, il en est encore qui font toujours preuve du même entêtement, du même refus. En écrivant cette page, c’est à eux qu’il pense. D’autre part, Matthieu écrit son évangile à des communautés chrétiennes issues du monde juif et qui hésitent à accueillir les païens parmi eux, des Grecs, des Romains qui se convertissent en grand nombre à l’Evangile de Jésus. Leur entrée massive dans les communautés n’est pas du goût de tout le monde.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Alors surgira une présence,…

Mt 2, 1-12 Epiphanie du Seigneur : entrer dans la dynamique de ma vie, laisser le sens m’habiter …

Les acteurs de cette scène  sont le Roi et sa cour,  les Mages, l’enfant et sa mère. En ce jour, les types de protagonistes du drame de la Passion, font leur entrée. Je peux aussi les considérer comme les divers aspects de ce qui se vit en moi.

Il y a le Roi qui cherche à garder la maitrise des choses, choses qui ne cessent de lui échapper, il est fermé sur lui-même, sur sa vision, son pouvoir, qu’il ne cesse de sentir menacé. Aussi pour se maintenir, il se rapporte faussement aux données, il cherche à bricoler, il fait preuve de manipulation, il rencontre dans le secret, il fait preuve de duplicité, il ne manquera pas d’être violent…

Chaque fois que je prends cette position de maîtrise, en mettant en avant mon propre point de vue de manière exclusive, je cours le risque de la manipulation, ma parole n’est plus droite, je rétrécis dramatiquement le sens de ma vie à ma réussite illusoire…

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire