Adieu à Philippe Thiry de la part de la communauté paroissiale de Surister

Lorsque nous sommes allés rendre visite à Philippe au mois d’octobre alors qu’il était en convalescence à Nivezé, nous l’avions trouvé serein, et pourtant il venait d’apprendre qu’il avait des métastases et que le traitement serait beaucoup plus lourd et plus long que prévu. Nous étions quelques-uns autour de lui pour lui offrir le « Dictionnaire amoureux des saints », livre que nous avions acheté grâce à votre générosité. Il était profondément heureux, certes à cause du cadeau qu’il avait reçu, mais aussi et surtout parce que la petite communauté de Surister avait pensé à lui. Lire la suite

Publié dans Clin d'oeil | Tagué | Laisser un commentaire

MESSE DU 2E DIMANCHE du TEMPS ORDINAIRE, ANNEE A

Une idée court à travers les lectures bibliques que la liturgie de l’Église nous propose en ce dimanche, premier jour de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens : c’est Dieu qui choisit, appelle, envoie des hommes, des femmes, un peuple et donne à chacun, à chacune, sa mission.
Quel est le contenu de cette mission ? Annoncer la Bonne Nouvelle du salut à toutes les nations jusqu’aux extrémités de la terre, donner le Christ, le Sauveur, au monde.
Isaïe, Paul, Jean-Baptiste nous parlent de Jésus le Christ. La Parole qui nous est donnée aujourd’hui veut nous faire connaître le Christ. Non seulement, la Parole nous annonce qui est Jésus, mais elle dit encore ce qu’il réalise. Nos témoins sont très différents les uns des autres, chacun étant marqué par ses origines, sa culture, sa tradition, comme les membres de l’Église de Dieu qui est ici à Lund.
Il est donc normal qu’ils puissent exprimer chacun à leur manière le rôle que remplit Jésus. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Sainte Famille, année A

Joseph vint habiter dans une ville appelée Nazareth, pour que soit accomplie la parole dite par les prophètes : Il sera appelé Nazaréen.
« Après leur départ, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
La Sainte Famille est la réalisation d’un Amour nouveau avec Jésus, Marie et Joseph. La Sainte Famille est traversée par de nombreuses épreuves. Cet épisode de l’histoire que Jésus a vécu, se poursuit depuis des millénaires. Notre vie est un mystère que Dieu connaît. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Noël n’est-il qu’un joli conte ?

L’histoire de Noël a des aspects merveilleux, qui pourraient faire sourire, ou mettre en doute la réalité de cette fête. Mais la beauté de Noël est dans le sens de cette fête : Dieu qui vient à notre rencontre.
« Il était une fois… »
Nombreux sont les contes qui débutent par ces mots. Et dans ces histoires, la trame est presque toujours la même, on voit l’amour triompher d’un mauvais sort ou l’intelligence vaincre la méchanceté. Qu’il s’agisse de Cendrillon, de la Belle au bois dormant ou du Petit Poucet, le bien est récompensé et l’histoire se finit par le châtiment des méchants et le bonheur des gentils.
Noël, un joli conte… avec happy end ? Lire la suite

Publié dans Ce site internet | Laisser un commentaire

« Ne pas poser un couvercle sur la réalité de la Nativité »

Entretien de Marion Muller-Colard.
Cette théologienne protestante et auteur de L’Intranquillité appelle à « renverser » le sens de Noël, en revenant aux origines du récit biblique.
Propos recueilli par Marie Malzac, le 22 décembre 2017
Qu’est-ce que l’esprit de Noël ?
Marion Muller-Colard : J’ai longtemps cru que j’étais chrétienne à cause de Pâques. Toutefois, récemment, je me suis rendu compte que l’incarnation est première et conditionne tout. À mon sens, vivre l’esprit de Noël, c’est avant tout raviver le récit biblique de la Nativité. Et pour cela, il faut renverser ce que j’appelle « l’esprit religieux », un ensemble figé de ce qu’il faut croire ou non.
À l’inverse, Noël témoigne de la foi de Dieu en l’homme. Il accepte sa propre limitation pour se vouer corps et âme aux hommes. Il accepte de se confronter à cette humanité fragile, blessée. Pourtant, dans les Évangiles, les occasions où les hommes trahissent cette confiance sont nombreuses. L’esprit de Noël, c’est recevoir la confiance que Dieu met en nous, malgré tout. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , | Laisser un commentaire