Lc 5, 1-11 Pour devenir pécheurs d’hommes (5ème dimanche du temps ordinaire)

Jésus va entraîner l’ami Pierre sur un drôle de chemin. Il le voit laver ses filets. Il avait dû remarquer ces pécheurs penauds qui n’ont rien pris de la nuit. S’en est-il servi pour son enseignement ? A vrai dire, qu’enseigne Jésus, on le sait rarement ; ça touche, et Pierre en travaillant l’entend, puisque sur sa parole il va jeter les filets.

L’enseignement de Jésus ? Une parole dont je ne sais pas ce qu’elle va faire mais qui produira quelque chose ! Et viendra la louange, peut-être avec de l’effroi. Car voir Dieu est intenable, je me sens tout chose, créature aux lèvres impures, au milieu d’un peuple aux lèvres impures. Tant que je n’ai pas accueilli le pardon du Seigneur. Isaïe, Pierre, Paul, l’accueillent, le pardon qui envoie. Désormais ce sont des hommes que tu prendras. Pierre devra persévérer jusqu’au pardon du Ressuscité au lac de Tibériade, encore une pêche. C’est dans ce qui fait Pierre, avec son métier, et toute sa personne, que le Christ le rejoint et l’envoie pour un autre voyage : « affermis mes frères ». A lui d’aller enseigner et guérir. St Paul persécutait, pas seulement ses lèvres étaient impures, et le voici apôtre envoyé. « Ce que je suis, c’est par la grâce de Dieu ». Il a dit oui au pardon. Il a su laisser sa culpabilité sur le côté. Lire la suite

Publicités
Publié dans Ce site internet | Laisser un commentaire

CP – Précarité menstruelle

Depuis la nuit des temps, les femmes ont leurs règles. Si la machine publicitaires a complètement banalisé les menstruations, elles restent néanmoins, sociologiquement, un sujet tabou, imposé à toutes les femmes, quel que soit leur âge, leur origine ethnique ou leur milieu social. Or, les menstruations font partie de la vie de plus de 4 milliards d’êtres humains, ayant des chances très inégales de pouvoir gérer ce flux menstruel. Considérées comme relevant strictement de la responsabilité des principales concernées, les règles affectent le tiers de la vie d’une femme, trois à 7 jours par mois. Il s’agit donc là d’un véritable enjeu de santé publique.

Un premier pas

Les protections hygiéniques (tampons, serviettes hygiéniques et coupes menstruelles) sont incontestablement des biens de première nécessité. Leur utilisation n’est tout simplement pas optionnelle. Fin 2017, la Belgique a pris comme mesure de baisser la TVA sur les produits périodiques de 21 à 6 %. Cette baisse faisant de facto entrer les protections hygiéniques dans la gamme des biens de première nécessité. Cette baisse de la TVA a effectivement entraîné une diminution des prix de ces protections de 15 % en moyenne. Anodin ? La suppression de la taxe représente une économie considérable pour les femmes. Environ 50 euros par an, soit près de 2.000 euros sur une vie. Lire la suite

Publié dans Clin d'oeil, Infos, Solidarité | Laisser un commentaire

Fête du baptême du Seigneur

Le sens de la fête :

Au terme du temps de Noël, la fête du Baptême du Seigneur vient exprimer la profonde communion entre Dieu et l’humanité.

Une fête liturgique moins connue que l’Epiphanie.

L’antienne du chant du magnificat aux vêpres de l’Epiphanie, indique que cette fête synthétise trois événements : « Nous célébrons trois mystères en ce jour. Aujourd’hui l’étoile a conduit les mages vers la crèche ; aujourd’hui l’eau fut changée en vin aux noces de Cana ; aujourd’hui le Christ a été baptisé par Jean dans le Jourdain pour nous sauver, alléluia ». L’Epiphanie annonce donc déjà le baptême du Christ, nous faisant dès lors faire un bond de… 30 ans !

Ainsi, nous sommes propulsés de « Jésus enfant » à « Jésus adulte ». Nous passons de la sphère « privée » autour de la Sainte Famille, des Mages, des Bergers et des Anges à la sphère « publique » qui correspond au « lancement » de la vie publique de Jésus, avec Jean-Baptiste, la foule des pécheurs venus se faire baptiser par lui dans le Jourdain. Lire la suite

Publié dans Ce site internet | Laisser un commentaire

La collecte de l’AVENT aura lieu le 15 décembre dans la paroisse de Sart et le jour de Noël à Tiège

au profit de l’ASBL Amonsoli (www.amonsoli.be ) dont nous accueillerons la représentante Madame Gillet ce 15 décembre !

Celle-ci a pour maître-mot la solidarité. C’est pourquoi elle est avant tout un lieu de partage, d’information, de rencontre et de participation.        Elle se veut également un espace de promotion de l’éducation sous toutes ses formes et d’apprentissage du vivre ensemble en vue de faciliter l’intégration des populations immigrées. L’ensemble de ses ressources et services est néanmoins ouvert à tous.

Rue aux Laines 22 à 4800 Verviers

Publié dans Clin d'oeil, Solidarité | Tagué , | Laisser un commentaire

2e dimanche de l’Avent, année C, Homélie du Père Gilbert Adam

Jean, fils de Zacharie parcourut toute la région du Jourdain ; il proclamait un baptême de conversion pour le pardon des péchés,

L’an quinze du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate étant gouverneur de la Judée, Hérode prince de Galilée, son frère Philippe prince du pays d’Iturée et de Traconitide, Lysanias prince d’Abilène, les grands prêtres étant Anne et Caïphe, la parole de Dieu fut adressée dans le désert à Jean, fils de Zacharie.

Luc nous donne des précisions qui nous permettent de comprendre le sens profond des événements dont il va parler, nous sommes en 27 ou 28 de notre ère. Depuis plus de vingt ans la Judée n’est plus qu’une province de l’empire romain. Tibère, l’empereur, est loin, mais le préfet Ponce Pilate administre le pays d’une main de fer. Quant au grand prêtre, Caïphe, qui est en place depuis dix ans déjà, c’est à sa diplomatie et à son astuce qu’il doit d’avoir gardé sa position, plus politique que religieuse. Les flambées de nationalisme sont sévèrement réprimées, et les fils d’Israël, humiliés par l’occupant, ne peuvent mettre leur espérance qu’en Dieu. Des communautés presque monastiques, regroupant des hommes, des femmes et des jeunes se sont créées çà et là non loin de la Mer Morte, et gardent les traditions ascétiques des Esséniens. C’est alors que « la Parole de Dieu fut sur Jean, fils de Zacharie, » dans le désert où l’Esprit Saint l’avait poussé. Les foules viennent à lui pour se faire baptiser. Dieu ne peut pas faire notre salut sans nous. Librement il nous a créés, avec notre liberté nous pouvons coopérer à son action. Nous entrons dans la visitation de Dieu chez nous. La naissance de Jésus est un événement dont Jean le Baptiste dans le secret a été témoin. « Préparez le chemin du Seigneur ! crie Jean le Baptiste. » Ainsi la gloire de Dieu sera répandue parmi les nations. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire