Je rêve d’une Eglise

Je rêve d’une église, faite essentiellement d’enfants, grands et petits, jeunes et vieux, et de tous ceux qui leur ressembleraient, assoiffés d’amour, avides d’absolu, émerveillés de Dieu. Donc, une Eglise qui nous empêcherait d’être profondément tristes. Une Eglise source du bonheur d’être ensemble, toujours.

Une Eglise vraie, famille nombreuse, innombrable où, plus on est, plus fort et plus simplement s’aime-t-on. Lire la suite

Publié dans Clin d'oeil | Tagué , , | Laisser un commentaire

« Courage! c’est moi; n’ayez pas peur! »

Mt 14, 22-33 

Tous les commentateurs depuis les premiers siècles ont vu dans cette «barque» battue par les vents, un symbole de l’Église au milieu de la tempête. Lorsque Matthieu écrit son évangile, les communautés chrétiennes n’étaient, effectivement, qu’une barque sans défense voguant difficilement sur la mer déchaînée de l’Empire romain, ramant à contre‑courant ! Les dirigeants de l’Empire les persécutaient et les responsables du judaïsme les chassaient des synagogues. Il y avait dissension au sein même des communautés chrétiennes, entre celles venus du judaïsme et celles originaires du monde gréco-romain.
Le récit de la tempête apaisée est un texte plein d’images et de symboles, Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux

18e dimanche du temps ordinaire, année A 

Quand Jésus apprit cela, il se retira et partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied.
En débarquant, il vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades. La souffrance de Jésus est activée par la nouvelle de la mort de Jean le Baptiste. Nous pouvons imaginer combien le regard de Jésus est blessé par le martyre de Jean le Baptiste. Quand Jésus plonge son regard dans cette marée humaine, c’est le regard d’un enfant, comme quand il descendait dans le fleuve du Jourdain. L’humanité blessée…  Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Nous n’avons que cinq pains et deux poissons !

Dans le chapitre 14 de son évangile, Matthieu nous présente deux banquets, l’un à la suite de l’autre, et veut nous faire réfléchir sur ces deux événements. Il y a d’abord le banquet du roi Hérode suivi du banquet de la multiplication des pains dans le désert.
Le banquet d’Hérode est symbole d’arrogance, d’égoïsme, d’injustice et de violence. Il se termine par le meurtre de Jean Baptiste. La vie de ceux et celles qui n’ont pas de richesse et de pouvoir, la vie de ceux et celles qui s’opposent à l’oppression, n’a aucune valeur et on peut en disposer librement. Afin de ne pas perdre la face et d’assouvir la vengeance d’Érodiade, le roi fait exécuter Jean Baptiste sans la moindre hésitation, sans le moindre remords.
Contrairement au banquet du Roi, celui offert par Jésus est rempli de bonté et de pitié. Lire la suite

Publié dans Réflexion | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Suite aux annonces de ce lundi 27 juillet 2020 par le Conseil national de Sécurité, nouveau communiqué de la Conférence épiscopale de Belgique

Suivre le lien suivant : https://www.evechedeliege.be/news/nouveau-communique-de-la-conference-episcopale-de-belgique/

En ce qui concerne nos six communautés, rien ne change par rapport au dernier protocole proposé. 😉 

Publié dans Infos | Tagué , , | Laisser un commentaire