« Bienheureuse celle qui a cru »

Deux femmes se saluent sur le seuil de la Nouvelle Alliance : l’une est vieillissante, l’autre encore toute jeune ; et à elles deux elles résument toute l’histoire sainte : derrière Élisabeth, toute ridée, se profilent de longs siècles de préparation, et Marie, rayonnante, sans tache ni ride, annonce l’Église de Jésus. Elles ont en commun leur espérance et leur maternité, mais surtout le fait que leur maternité les engage tout entières dans le plan de Dieu, et que leurs deux enfants sont des enfants de l’impossible : Élisabeth était stérile, et Marie avait décidé de rester vierge.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , | Laisser un commentaire

« Préparez le chemin du Seigneur »

À la manière biblique, saint Luc situe le ministère du prophète Jésus en se référant aux rois et aux princes contemporains. Mais ces données historiques, qui sont confirmées par des inscriptions et des chroniques de l’antiquité, servent surtout, ici, à préciser dans quel climat politique et spirituel vont retentir le message de Jean puis celui de Jésus.

Nous sommes en 27 ou 28 de notre ère. Depuis plus de vingt ans la Judée n’est plus qu’une province de l’empire romain. Tibère, l’empereur, est loin, mais le préfet Ponce Pilate administre le pays d’une main de fer. Quant au grand prêtre, Caïphe, qui est en place depuis dix ans déjà, c’est à sa diplomatie et à son astuce qu’il doit d’avoir gardé sa position, plus politique que religieuse.

En Galilée comme à Jérusalem, les flambées de nationalisme sont sévèrement réprimées, et les fils d’Israël, pressurés, humiliés par l’occupant, et sans avenir politique, ne peuvent mettre leur espérance qu’en Dieu. Une sorte de soif spirituelle grandit dans certains groupes de croyants. On entend même parler, à l’époque de Jean-Baptiste, de communautés presque monastiques, regroupant des hommes, des femmes et des jeunes, qui se sont créées çà et là non loin de la Mer Morte, et qui gardent les traditions ascétiques des Esséniens.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , | Laisser un commentaire

Une parole dans le désert

Jean, solitaire au désert, était riche de la Parole de Dieu explique la pasteure Nicole Roulland-Rupp.

Tibère César, Ponce Pilate, Hérode, Philippe, Lysanias, Anne et Caïphe… tous font étalage de titres glorieux et pompeux. Et à côté de tous ces « grands hommes », il y a Jean, fils de Zacharie… et c’est tout ! Pourtant, Luc aurait pu gloser sur Jean et lui attribuer autant, voire plus de titres que les illustres hommes qui le précèdent : Jean, grand devant le Seigneur, rempli d’Esprit saint, prophète du Très Haut, préparateur des chemins du Seigneur… !

Mais voilà, Jean préférait la solitude du désert à la vie faste et luxueuse de la représentation publique et de l’étalage des richesses.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire

L’Avent, temps de l’éveil…

Dieu arrive toujours à l’improviste.

AVOUONS-LE FRANCHEMENT : chaque année, l’Avent nous prend un peu par surprise. Les rigueurs de l’hiver frappent à la porte, la fin de l’année et son lot de préoccupations nous assaille… Pour celles et ceux qui travaillent, c’est une période souvent rude : bilan, clôture des comptes, négociations salariales, affluence dans les magasins… Le mois de décembre sent la surchauffe ! Et pour d’autres, les semaines qui s’annoncent suscitent comme un pincement au coeur : la perspective des fêtes réveille les douleurs de la solitude, de la séparation, du manque de travail… Difficile de trouver, dans nos agendas et dans notre coeur, du temps pour penser vraiment à la grande nouvelle de Noël. L’enfant de la Promesse débarque un peu comme un intrus dans nos vies…

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , | Laisser un commentaire

Es-tu le roi des juifs ?

Ce dimanche est le dernier de l’année liturgique. Dans notre paroisse réformée aussi, ce dimanche vient clore l’année liturgique, et nous lisons les mêmes textes.

Le texte de l’Evangile nous a parlé de ce dialogue mémorable entre Ponce Pilate et Jésus, un face à face crucial, d’une portée immense : rien moins que la confrontation entre le pouvoir et la vérité.

Rappelons le contexte. Pilate est gouverneur de la Judée. Comme chaque année au printemps, Jérusalem accueille de grandes foules venues de partout pour fêter la Pâque. Mais cette année, il y a un événement nouveau : dans cette période d’effervescence, Jésus suscite un immense espoir. Tous ces gens attendent l’intronisation de Jésus comme roi des Juifs, un roi libérateur qui redonnerait au pays sa souveraineté nationale, contre le pouvoir romain.

Lire la suite
Publié dans Réflexion | Tagué , , , | Laisser un commentaire