Ne pas embarquez les siens dans la mort

Jean 18, 1-12

Traverser le torrent du Cédron, comme le roi David qui autrefois l’avait traversé en pleurant après avoir été trahi par son fils Absalon*. Là, se passe bien des conversations du cœur à cœur comme des combats intimes, en ce dernier jardin, de nuit. Jean choisit de ne pas mentionner les paroles de Judas qui désignent Jésus aux soldats venus l’arrêter. Il donne un rôle central à Jésus dans la maîtrise des événements qui se déroulent sous nos yeux. Judas n’est plus alors tant un traître que celui par lequel la prophétie se réalise. Jésus choisit le lieu de son arrestation et décide de ne pas se dérober.

Il empêche même Simon Pierre de se rebeller. Il est là, pleinement, homme libre, Maître et Seigneur, déjà vainqueur à l’heure de la trahison et de l’arrestation avec force armée. Vainqueur du mal, de la défiance et du repli que le mal engendre. Le souci du Christ, c’est alors « les siens ». Que les gardes les laissent aller. Peut-être même inclut-il Judas dans « les siens », car si Judas « s’est perdu »**, lui, Jésus, n’a perdu aucun de ceux que le Père lui a donnés***.Ne pas laisser les siens être emportés vers la mort. Geste saisissant, magnifique, du Christ. Geste à l’encontre des pratiques des gourous qu’il faudrait suivre aveuglément jusqu’au ravin et dans la mort, sans se poser de question. Victoire du Christ que de ne pas attirer ses amis – nous aussi – vers le tombeau. Au contraire, les retenir, les écarter de ce danger. Être renvoyé vers la vie, vers le témoignage de Jésus comme serviteur des vivants, telle est la mission des croyants. Aussi, le geste de Pierre, plein d’ardeur ici – nous savons que cela ne durera pas – pour défendre Jésus, est-il à côté. Car c’est l’heure pour Jésus de laisser se révéler pleinement qui il est. Homme sans haine, qui n’use pas de la violence de ses adversaires. Son arme à lui ce sera la vérité du don et la liberté d’aimer jusqu’à la fin. Rien de moins.

*2 Sam 15, 30
** Jn 17, 12
***Jn 18, 9

Extrait du site https://marche.retraitedanslaville.org/

Cet article, publié dans Réflexion, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s