Jésus au début de sa mission

1er dimanche de Carême. Le récit des tentations de Jésus récapitule l’ensemble de l’aventure biblique, qui n’est autre que l’aventure de toute l’humanité. Un commentaire des lectures bibliques par Marcel Domergue, jésuite.

  • Marc 1, 12-15

Jésus vient d’entendre une voix «venant des cieux» lui dire : «Tu es mon fils bien-aimé ; tu as tout mon amour». L’Esprit vient de «descendre sur lui». Aussitôt, ce même Esprit l’entraîne au désert où il devra surmonter des tentations. Essayons de comprendre. Dès son baptême, qui inaugure sa «vie publique», est donnée une réponse à la question qui va parcourir tout l’Évangile : «Qui est cet homme ?», question qui se posera encore au spectacle de sa crucifixion (voir Marc 14,62 ; 15, 22-32). Cependant, il n’est pas encore dit au baptême, même si ce baptême préfigure déjà sa Passion, en quoi va consister vivre humainement la condition de Fils de Dieu, ce que cela va exiger et entraîner.

Au désert, Jésus devra dépasser l’image de Dieu que nous nous faisons spontanément : le souverain qui dirige tout, le maître absolu qui produit tout ce qui se passe. Nous cultivons facilement une certaine idée de la «toute-puissance». Comme nous pouvons le lire en Matthieu 4 et en Luc 4, Jésus doit d’entrée de jeu surmonter cette illusion dont il hérite en même temps que de son humanité, et que nous trouvons dès Genèse 2, quand l’homme veut se faire «comme Dieu». Un dieu selon l’image qu’en donne le serpent. L’homme ne peut être image de Dieu – seule manière d’exister en vérité – qu’en étant libre comme lui et nous apprendrons avec le Christ que Dieu n’use de cette liberté que pour donner et servir. Telle sera la révélation que nous recevrons de celui qui est à la fois Fils de Dieu et Fils de l’homme. Au seuil de sa vie publique, Jésus revit la tentation d’Adam et, en superposition, pendant quarante jours, les quarante ans de l’Exode, cette traversée du désert pour passer de la servitude à la liberté. Le désert : la faim, la soif, la tentation (Psaume 94,8-11).

Toujours renaître

On le voit, le récit des tentations de Jésus récapitule l’ensemble de l’aventure biblique, qui n’est autre que l’aventure de toute l’humanité. Nous trouvons dans tout le livre le même parcours, sous des formes diverses et dans des circonstances différentes. Avec le Christ, nous voici «au bout du rouleau», à la fin du Livre. C’est bien pour cela qu’il dit : «Les temps sont accomplis». La Terre promise, le Royaume de Dieu, le Paradis où l’homme n’avait plus accès, tout cela est désormais, en lui et par lui, présent et accessible. Tout au long de sa prédication et de ses actes, le Royaume va prendre forme, visage et existence. Cependant, même si les temps sont accomplis du côté de Dieu, il faudra encore un certain temps pour que les hommes se «convertissent», c’est-à-dire changent leur vision du monde, de la vérité, du sens à donner à leur vie. Cet accomplissement des temps va prendre la durée de la vie de Jésus. En saint Jean, nous lisons que Jésus dit : «Tout est consommé» juste avant de mourir. Ainsi, nous voyons la vie publique de Jésus encadrée par le récit des tentations et le récit de la Pâque. Les deux nous mettent en face de la même réalité. À Gethsémani, Jésus doit en quelque sorte refaire son choix initial. Il va y avoir traversée du désert de la mort et ses disciples vont «déserter». Seul au départ, seul à l’arrivée. Au fond, personne ne peut être à côté de lui (même si Jean présente les choses différemment), parce que tout homme est en lui. En fin de compte, tout cela débouche dans la lumière pascale du Royaume. Comprenons que l’itinéraire de Jésus déploie devant nous l’image d’un itinéraire que nous avons tous à parcourir, d’une façon ou d’une autre. Ne traînons pas trop : les temps sont accomplis.

Extrait du site https://croire.la-croix.com/

Cet article, publié dans Réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s