Noël : pas toujours facile !

Noël, à priori, c’est pas forcément un moment facile. Les jours sont les plus courts de l’année, il fait froid et la nature s’endort pour l’hiver. Et bien souvent, pour nous les hommes et les femmes, c’est un temps pas facile non plus parce que notre moral est souvent lié à la nature et au monde qui nous entoure.

Noël, c’est vrai, il faut le dire, à première vue, c’est pas forcément un temps joyeux. Pourtant c’est une fête. Alors comment allons-nous faire la fête? Comment allons-nous faire pour être joyeux, pour être heureux aujourd’hui.
Pour participer à la joie de Noël, il faut faire un bout de chemin intérieur, une démarche spirituelle. Parce que la joie de Noël, elle existe bel et bien, elle est là pour toutes et tous, mais elle ne vient pas du sapin, elle ne vient pas des bons repas, elle ne vient pas des amis et des rencontres. Tout ça, ça permet de passer des moments très agréables et sympathiques, bien sûr! Mais le secret de la joie de Noël n’est pas là. C’est sûr qu’il y a un secret, il y a un trésor caché, il y a un bonheur à découvrir à Noël, mais il vient d’ailleurs.
Ce trésor, on ne le reçoit pas de l’extérieur. Ce bonheur, il ne nous est pas offert par le monde ou la société, aussi bon et attentionnés soient-ils. Ce bonheur, il vient de Dieu.
Dieu seul peut nous donner la vrai joie de Noël. Et vous savez où Dieu peut nous apporter cette joie? Au fond de nous-mêmes. Essayez d’être attentif. Ce que Dieu essaye de nous faire comprendre à Noël, c’est qu’il n’est pas loin dans le ciel, il n’est pas à l’église, il n’est pas dans les événements qui nous arrivent de l’extérieur. Ce que Dieu essaye de nous faire comprendre à Noël, c’est qu’il a décidé de devenir homme, humain comme vous et moi, pour avoir accès à notre cœur, pour faire partie de notre vie et de notre personne.

Alors, il est là, Dieu, il est là, quelque part dans nos entrailles, tout au fonds, dans le coin le plus secret de nos vie. Il est pas dans notre tête, dans nos théories. Il est en nous, comme une petite étincelle, comme une petite flamme.
Et ce qui est important pour nous à Noël, c’est de découvrir cette présence de Dieu en nous. Cette présence permanente de celui qui nous a donné la vie, cette présence d’un père qui ne nous quitte jamais, d’un père divin qui nous aime, sans relâche, depuis notre naissance jusqu’à notre mort. Pour ce Dieu-Père, chaque seconde de notre vie a une valeur irremplaçable.
Vous avez entendu les enfants chanter que le plus important de notre vie c’est de « Trouver dans notre vie cette présence de Dieu ». « Trouver dans ma vie ta présence ». C’est le défi de Noël, c’est l’appel de Dieu pour ces jours: partons à la recherche de la présence de Dieu dans nos vie. Tâchons de trouver dans nos vie la joie que Dieu nous donne d’être ses enfants.
Et alors, nous découvrirons dans le quotidien de nos vie, une multitude de raison de se réjouir, d’être heureux, malgré toutes les difficultés. Ces difficultés ne disparaîtront pas comme par magie, mais elle ne feront plus le poids dans la balance qui détermine notre joie de vivre. Quand notre famille nous manquera, nous découvrirons que nous avons tous une autre famille qui, elle, ne nous quitte jamais une seconde. Nous avons tous un père qui est là c’est Dieu. nous avons tous un frère aussi. C’est Jésus qui nous rejoint dans nos situations difficiles. Et nous avons en permanence une immense famille, puisque nous sommes tous enfants de Dieu. Nous tous, ici réunis, frères et sœurs, nous devons former une famille. Une famille rassemblée pour pouvoir vivre la joie d’un Noël en famille.
Vous voyez, Marie et Joseph, eux aussi étaient loin de chez eux. Eux aussi étaient loin de leur maison, et Dieu est intervenu dans leur vie. Comme Jésus était caché dans le ventre de sa maman, Dieu se cache en chacun d’entre nous. Et regardez les bergers, eux non plus n’ont pas de maisons. Il vivent loin de leur famille, ils passent la nuit dans le froid et dans la solitude d’une nature qui dort. Mais à Noël, Dieu surgit au milieu de leur vie, au milieu de leur champ et de leur troupeau. Dieu s’est manifesté tout d’abord à ceux qui étaient loin de chez eux, à ceux qui étaient seuls. Alors si nous passons par un temps difficile, creusons au fond de nous-mêmes pour trouver le trésor. Tenons une lampe allumée pour trouver dans notre vie la présence permanente de Dieu notre père.
C’est vrai qu’il y a plein de raison d’avoir du plaisir ces jours, mais la joie profonde vient d’ailleurs. La vrai joie de Noël, c’est de rencontrer Dieu au cœur de notre corps, au cœur de notre vie. Dieu qui nous ouvre les portes de sa grande famille, les portes de sa maison, les portes de sa vie profonde et éternelle. Il n’y a aucune autre raison d’être heureux à Noël, l’essentiel est là.
Amen!

Extrait du site http://predications.centerblog.net/

Cet article, publié dans Réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s