Découvrir un trésor ou une perle rare, c’est le rêve de tout un chacun !

« Le Royaume des cieux est comparable à un trésor caché dans un champ… […] Le Royaume des cieux est comparable à un négociant qui recherche des perles fines. »
Mettre la main sur une merveille qui réjouit notre existence et nous propulse dans la vie. Ah, quel bonheur !… Découvrir un trésor ou une perle rare, c’est le rêve de tout un chacun ! Et quand l’occasion se présente, on se sent capable de tout sacrifier pour réussir l’affaire de sa vie ! L’image du trésor nous enflamme, le feu du désir nous brûle… Cette aspiration de richesse et de joie immense nous fascine. Rien de plus normal ! D’ailleurs, Jésus ne dit-il pas : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » (Mt 6:21)C’est le ressenti profond que nous procure la lecture de la parabole de l’Évangile d’aujourd’hui : Deux personnes découvrent la fortune, l’un par hasard et l’autre après une patiente recherche ! Ils ne s’y attendaient pas… Tous les deux vendent alors tout ce qu’ils possèdent pour acquérir ce qu’ils ont découvert. Ils misent toute leur fortune sur ce qui leur semble essentiel. L’un et l’autre se séparent volontiers de leurs biens pour acquérir ce qui leur semble le plus précieux de tout. Ils sont prêts à accepter les éventuels bouleversements dans leur vie, à lâcher beaucoup de choses pour acquérir l’objet du désir. La joie indicible éclipse les sacrifices. Un détachement délibéré et de bonne grâce ! C’est dans la joie, qu’ils se dépouillent de ce qu’ils considèrent comme superflu face à cette découverte extraordinaire, ce butin inespéré. « Dans sa joie, il s’en va vendre tout ce qu’il possède. »
Le cœur humain est fait pour le bonheur qu’un tel trésor promet. Le prix à payer ne sera jamais trop élevé en comparaison avec la satisfaction qu’il procure. Ainsi, dans la recherche d’un idéal pour la vie qui rend l’homme pleinement lui-même, chacun se sent capable de lâcher du superflu pour choisir l’impérissable. On se démène volontiers pour réaliser quelque chose de bien dans sa vie.
Cette petite parabole attire notre attention sur l’importance du choix d’un réel objectif à atteindre et comment le réaliser ! Partir à la conquête d’un idéal qui nous tient à cœur est toujours une aventure passionnante. Mais avant toute chose, la clarté de l’objectif visé est essentielle pour pouvoir progresser dans sa recherche et nous permet d’avancer sereinement dans la vie. Jésus nous invite à nous poser quelques questions essentielles : ‘Qu’est-ce qui a le plus de valeur à mes yeux ? Quel est le bien incomparable, unique entre tous, ce à quoi je dois préférer à toute autre chose, à sacrifier tout le reste ? Et cela dans la joie !’
À quel genre de trésor devrions-nous confier notre cœur et tout notre être ? Quel est le Bonheur absolu répondant aux aspirations les plus profondes de l’homme. Et comment le reconnaître ? C’est bien là la question fondamentale. Il nous faut donc une clairvoyance d’esprit pour distinguer l’essentiel de l’accessoire. Différencier le rêve de la réalité de la vie. Savoir reconnaître le véritable Bonheur qu’il nous faut ! Dans l’extrait du Livre des Rois que nous entendons aujourd’hui, le roi Salomon, au sommet de sa gloire, n’avait pas demandé à Dieu ni la richesse ni une longue vie, il souhaite avoir ce qui est pour lui l’essentiel : « Donne à ton serviteur un cœur attentif pour qu’il sache gouverner ton peuple et discerner le bien et le mal. » La sagesse dans le discernement. Une juste appréciation des choses !
Ah, ce fameux trésor, cette perle si belle… que chacun convoite ! Mais savons-nous qu’il existe déjà bel et bien en nous ! Jésus nous invite à découvrir ce trésor d’amour caché au fin fond de nous-mêmes. Tellement bien enfoui qu’on a parfois du mal à le déceler. Dissimulé par l’égoïsme et l’intolérance, enseveli par l’aigreur et la haine… Oui, nous avons tous, quelle que soit notre condition de vie, un trésor à exposer au grand jour, une perle à faire briller de mille éclats. C’est l’amour partagé. Une richesse à mettre à la disposition de tous. Cela se révèle dans la tendresse des regards, dans la douceur des paroles, dans l’affection de échanges… Dieu nous appelle à faire rayonner cet Amour qui donne sens à notre vie. Certes, il y a des efforts à consentir, des contraintes à accepter, mais ne passons pas à côté de toutes ces merveilles qui illuminent notre existence. Un vrai trésor pour ceux qui savent l’exploiter !
Nguyễn Thế Cường Jacques extrait du site https://dimancheprochain.org

Cet article, publié dans Réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s