La chapelle de Nivezé

L’église actuelle de Nivezé a été inaugurée le 10 octobre 1935 ; elle est consacrée à Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus. Depuis 2008, elle est redevenue chapelle suite au regroupement paroissial autour de la paroisse Saint-Lambert de Sart-lez-Spa, décidé par le diocèse de Liège. Depuis quelques années, il n’y a plus de prêtre résidant à Nivezé. C’est l’abbé André Lieutenant, en charge de la paroisse sartoise, assisté par un sacristain (Christian Sorté, auparavant Germaine Degueldre, puis Yvette Jérôme) et une équipe relais composée de laïcs (parmi ceux-ci, on peut citer : Françoise Sadzot, Lise Vewilgen) qui veillent à la bonne marche de la communauté locale.

Cette église de style néogothique moderne a été construite suivant les plans de l’architecte Paës de Spa. Initialement, la tour du clocher devait se dresser à gauche du chœur, mais finalement pour des raisons de stabilité à cause du ruisseau, le Soyeureux, tout proche de l’édifice, elle fut érigée à droite. Le portail est surmonté d’une belle fresque en couleur réalisée par le sculpteur-décorateur spadois Léon Decerf (voir page suivante). Le baptistère se présente sous la forme d’une petite chapelle annexe, située à gauche de l’entrée.

 

A l’angle de la nef et du transept se trouve à gauche la statue de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus et à droite la statue de Saint Gérard Majella. En 1935, Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus (1873-1897) venait d’être canonisée et son image était plus porteuse auprès des donateurs ; c’est sans doute pour cette raison qu’elle avait été choisie comme protectrice pour la nouvelle église de Nivezé. Néanmoins, les fabriciens étaient restés attachés à Saint Gérard Majella (1726-1755), leur premier saint patron, et ils avaient décidé de placer également sa statue dans leur nouveau sanctuaire. D’après les anciens du village, l’église nivezétoise a porté le nom des deux saints jusque dans les années 50 (voir la carte postale suivante), puis le nom de Saint Gérard s’est effacé au profit de Sainte-Thérèse. La tour est dotée de deux cloches, une grande et une petite, coulées à Tournai. Elles sont datées du XV-XII-MCMXXXV (15 décembre 1935). La petite eut comme parrain le conseiller communal spadois Charles Counet et comme marraine Marie Catherine Jérôme-Deschamps, la mère du bourgmestre sartois Fernand Jérôme (voir Réalités n°329) tandis que la plus grande eut comme parrain le juriste bruxellois Octave Louwers, le propriétaire, à l’époque, de la Villa Franklin (voir Réalités n°334) et comme marraine Léonie Lezaack, la donatrice du terrain sur lequel l’église a été construite.

Jean Lecampinaire

Sources : La Communauté chrétienne de Nivezé fête ses 100 ans (S.n. – Nivezé – 2009) L’église paroissiale Sainte Thérèse de Spa – Nivezé Les lieux de culte à Spa (site http://www.sparealites.be) Mesdames Yvette Jérôme, Josette Counet et Marie –José Jérôme Monsieur Christian Sorté

Publicités
Cet article, publié dans Histoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Faites-nous part de vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s